F.A.Q.

Pourquoi le nom Poulet Neige?

Jo Crasse et PA, vers la fin de leur études au Cégep Saint-Laurent vivait dans un monde enfumé et fantastique où l’absurdité régnait en maîtresse. Un jour est apparu le nom Poulet Neige, à peu près en même temps que La Raisin Secte. Puis, lorsque vint le temps d’imprimer le EP de Lac Estion, le nom et un logo y furent apposés, même si ça n’existait pas vraiment encore. La suite est histoire.

Vous êtes un label, donc vous produisez des albums, hein?

Et bien… Poulet Neige entretient volontairement une certaine ambigüité quant à sa nature. On se définit comme label, mais en vérité on fait surtout de la gérance. On aspire à faire ce que font DTC, Indica et cie, mais pour l’instant on a très peu de moyens, et on ne peut se permettre de produire des albums.

Vous avez fait quelques vidéos avec le personnage barbu de Poulet Neige… Que se passe-t-il avec lui?

Poulet Neige le personnage s’est défini à travers quelques capsules, on a pu le connaître un peu mieux. Début 2012, on a eu un peu l’impression de faire du surplace, on est devenu à court d’idées. La formule est bonne mais parfois contraignante. En vérité, bien entouré et appuyé, le personnage pourrait ressurgir n’importe quand.

Êtes-vous subventionnés?

Jusqu’à tout récemment, nous ne l’étions pas. Pas d’aide aux artistes, pas d’aide à l’entreprise. Notre première subvention Poulet Neige nous a été attribuée en juin 2012: Musicaction a financé la Liste de Noël Poulet Neige 2012. Wahou!! Ça augure bien pour la suite, mais rien n’est gagné.

Z’êtes pas un peu découragés, parfois, à travailler comme des chiens pour pas faire une cenne en bout de ligne?

Un peu oui, mais on se force à adopter une attitude positivement insouciante, et à faire fi de la raison. Avec le temps, notre vision évolue et aujourd’hui, sans qu’on fasse trop de compromis, les paramètres ‘business’ et ‘viabilité’ sont (un peu) inclus dans nos équations.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 237 followers